lundi 28 janvier 2019

VE2.3. Monoxyde de Carbone


Le véhicule électrique : Innovation pérenne ou rêve écologiste ?
 « Dans un monde inondé d’informations sans pertinence, le pouvoir appartient à la clarté. » Yuval Noah Harari 


La pollution

Le CO2

Les distorsions de Concurrence « hard »

Les distorsions « soft » : Infox



VE2.3. CO - Monoxyde de carbone
Problème général résolu pour l’automobile

Le monoxyde de carbone résulte de la combustion incomplète du carbone par manque d’air. Il peut être produit en grandes quantités par n’importe quel appareil de chauffage comportant une combustion (bois, charbon, fioul, gaz naturel, GPL…) dans une quantité insuffisante d’air et donc d’oxygène.

L’ancien gaz de ville, dit « gaz à l’eau », obtenu par combustion du coke dans de la vapeur d’eau en contenait 50% en volume selon la réaction : C + H2O àCO +H2. Il a été utilisé par de nombreux suicidés. Il a été remplacé vers 1960 par le gaz naturel (méthane), beaucoup moins toxique.

Toxicité du monoxyde de carbone :
  • Inoffensif jusqu’à 10 000 μg/m3 (1 ppm en volume),
  • Toxique à partir de 220 000 µg/m3 (180 ppm en volume),
  • Mortel au-dessus de 14 000 000 μg/m3 (11 000 ppm, soit 1,2% en volume)…
Un moteur thermique à essence peut en produire si le mélange est trop riche en carburant. Le remplacement des carburateurs par des injecteurs et allumages électroniques a pratiquement éliminé le problème.

Il n’en reste plus que des traces, sévèrement normalisées.

CO

1991
2016
Emissions routières
KT/an
6 000
400
Taux en IdF (toutes origines) à proximité
μg/m3
1 900
450
Valeur limite UE sur 8 heures
μg/m3
10 000
Norme Euro Essence
g/km
Néant
1,0
Norme Euro Diesel
g/km
Néant
0,5